L’OMS met en garde contre l’émergence de nouveaux variants “possiblement plus dangereux”