“Le retour à la normale, c’est pas maintenant”, avertit le président du Conseil scientifique